Published : 03/03/2017 01:33:00
Categories : News

L'empreinte carbone de l'Iphone!

 

 sans pour autant s’attarder sur l’effet néfaste de ces productions et de commercialisation de masse. Nos appareils chéris sont aussi des pollueurs de masse avant, pendant et après leur vie, et c’est la que l’iPhone reconditionné et encore plus l’iPhone d’occasion ont un rôle social majeur: il est indispensable de les faire vivre, revivre le plus longtemps et le plus grand nombre de fois possible, afin de contenir la production d’appareils neufs.

Pour mieux comprendre l’impact du rejet de CO2 dans le monde, nous allons étudier chaque iPhone même si certains d’entre eux ne se trouvent aujourd’hui qu’en occasion ou reconditionnés.

iPhone 4 :

En 2010, Geekaphone, un blog canadien dédiés aux geeks, a publié une étude sur l’empreinte écologique de l’iPhone 4. Les résultats de l’étude, montre que l’iPhone 4 produit en moyenne durant sa durée de vie, 45 kg de CO2.

En 2010, la production et consommation d’iPhone a relâché 2,35 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit 18% de moins que son prédécesseur, l’iPhone 3G.

iPhone 5 :

Passons maintenant à l’iPhone 5. Les émissions de gaz à effet de serre ont selon le journal greenit augmentées de 67%, se retrouvant donc à 75 kg de CO2 sur une durée de vie normale d’un iPhone 5. 

En ce qui concerne la fabrication de cet iPhone, on retrouve 57 kg de CO2 contre 33kg sur les modèles précédents (iPhone 4 et 4S). C’est une grosse augmentation de 73% de carbone lors de la fabrication. Sur 170 millions d’iPhone 5 vendus, la fabrication de ces équipements émet environ 12,7 millions de tonnes de CO2, soit autant que les émissions annuelles de la Bolivie qui compte 10 millions d’habitants. 

iPhone 6 et 6S :

Du côté de l’iPhone 6, sur une durée de vie normale, ce smartphone libère 95 kg de CO2. Encore une grosse escalade, en effet… Toutefois, l’iPhone 6S réduit l’empreinte carbonne à 54 kg de CO2, (et donc le 6S reconditionné à 0;). Un exploit ! Les modèles “6 Plus” et “6S Plus” restent au même niveau, soit 63 kg de CO2.

Pour le moment, ces efforts sont concentrés sur les smartphones qui sont aussi les stars du reconditiones: l’iPad mini 4 émet en moyenne 120 kg de gaz à effet de serre. La route est donc encore longue pour les autres produits… Mais niveau iPhone, c’est beaucoup mieux et ce même si vous n’avez pas encore craqué pour les iPhones reconditionnés.

iPhone 7 :

Parlons du dernier iPhone du moment : L’iPhone 7 ! Encore une fois, Apple annonce s’etre limité à…56 kg de CO2 pour le modèle d’entré de gamme, et 67kg pour le modèle “Plus”. 

Les changements :

Pour arriver à ces résultats, Apple  a eu l'occasion de modifier les méthodes de production de ses téléphones et fait un pas de géant vers l’économie durable. L’aluminium des coques de ses iPhone est plus propre et les fonderies sont passées à l’énergie hydraulique.

«Nous pensons que nous avons une responsabilité à inciter les autres entreprises à utiliser des énergies plus propres, même en dehors d’Apple», explique Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple, responsable des initiatives sociales et d’environnement.

Apple s’intérèsse à l’écologie depuis plusieurs années. En effet, depuis 2013, tous ses centres de données fonctionnent grâce à des énergies renouvelables (solaire, hydrolique, géothermique, éolien). En février de cette même année, Apple investi 2 milliards de dollars pour la construction en Europe de centres de stockage de données fonctionnant avec des énergies renouvelables. 

En 2012, Greenpeace avait dénoncé Apple pour ses activités particulièrement polluantes. La firme de Cuppertino occupait alors la 12e place d’un classement de 14 sociétés. Depuis, ses efforts en matière d’écologie ont payé. Le dernier rapport de Greenpeace, publié en mai 2015, a sacré Apple comme l’entreprise du Web la plus respectueuse de l’environnement à ce jour, et Certideal comme la numéro 2 avec ses iPhone reconditionnés top notch hyper came fraiche.

Share this content